Katmandou. ville vivante

• Katmandou. Living City

ville Soulful. Live. La saleté, la poussière, le bruit est incroyable. Et alors qu'il est le plus incroyable et en direct de ces villes, je me suis rendu incroyable et ne ressemble à rien d'autre. À Katmandou, toute la vie dans la rue, devant les yeux des passants et des voisins. Wash, coupe de cheveux, jeux pour enfants, une petite sieste, tout dans la rue. Dans cette ville, personne n'est timide.

Promenez-vous dans les rues de Katmandou peut être pour toujours, jusqu'à ce que l'argent court pour un café. Il est un paradis pour les photographes genre de, vous pouvez aveuglément appuyer sur un bouton et obtenez une histoire intéressante

Katmandou. ville vivante

Pour l'homme européen dans cette ville il semble exotique. Un mélange sauvage de couleurs, étiquettes empiler et fils. chaos couleur qui se traduit par les amoureux de la couleur de plaisir. Sur une voiture de mariage photo laisse le parking. Pas de tapis bien sûr, mais la décoration attire également l'attention

Katmandou. ville vivante

La ville nous a rencontré la pluie. Immédiatement après l'atterrissage, à peine réussi à atteindre le bâtiment de l'aéroport. Et le soir, tous complètement serré, et les rues transformées en ruisseaux de boue, instantanément dispersés tous les touristes pour faire du shopping. Droit de la pluie semblait seulement augmenté l'abondance de fleurs dans la rue

Katmandou. ville vivante

Le transport le plus populaire dans la ville. des milliers motos, des dizaines de milliers. Seulement, ils peuvent manœuvrer avec succès dans ce trafic infernal. Cinq minutes plus tard, dans la rue juste glohnesh de signaux sonores. Dix simplement cesser de prêter attention aux sons. La compétence des pilotes locaux peuvent envier a conduit partout dans le monde. Si notre petite capacité népalaise à se disperser dans un espace incroyablement serré, aucun embouteillage n'a pas été à Kiev ou Moscou.

Katmandou. ville vivante

Le Danemark semble rues sont dans la dernière étape de la destruction, tout recouvert d'une épaisse couche de poussière rougeâtre. Mais toutes les vies. Restaurant se trouve à l'endroit le plus incroyable. Mais cette attente Auntie évidemment pour les clients de massage

Katmandou. ville vivante

En général, toute la ville est une teinte rouille. Comme être sur une grande usine de briques

Katmandou. ville vivante

Tous ceux qui ne sont pas occupés à quelque chose d'important dans le bâtiment, face à la rue. Là, vous pouvez fumer, d'échanger des nouvelles et des potins. Juste une bouffée d'air « frais ». Comme il est différent pour nous, au contraire tentent de se enfoncent dans leurs trous et se dissocie des murs et des clôtures en béton ...

Katmandou. ville vivante

"Da Hua" la nourriture chinoise. Toujours la combinaison des cultures sauvages. Nous avons vécu dans l'hôtel « Dragon », prétendument dans le style chinois. Et à l'intérieur tout a été pendu avec des images de Shiva, Vishnu, Ganesha - tous les dieux indiens - le propriétaire était un vrai Indien

Katmandou. ville vivante

L'une des rues du quartier touristique de Thamel. C'est là l'enfer et du chaos. Essayez parmi tous ces vyvesoknayti nécessaires! mais sur le mouvement que je l'ai déjà dit, à ce stade, il est encore chaotique - les rues sont étroites, mais même ils se débrouillent pour disperser des jeeps et des bus. taxis Krasnenkoe - la version népalaise de l'Oka, juste pour népalaise sous-dimensionné

Katmandou. ville vivante

au trafic dense de voitures supplémentaires, pousse-pousses tuk-tuks bit, fruit trucksIce, les spectateurs et les passants. Din valeur incroyable.

Katmandou. ville vivante

Les gens dans la ville ouverte. Je ne ai jamais vu une vue oblique de la lentille. Au contraire, tout le monde commence juste sourire) Et en passant, contrairement à la croyance populaire, même l'argent personne n'a jamais demandé

Katmandou. ville vivante

Un frisson de regarder les spéciales enfants qui jouent locaux, avec enthousiasme dans la rue, dans la balle entre eux, ou tout simplement parce que. Essayez de trouver en ce moment dans les rues de nos villes, jouant un carré ou odnokasanie (souvenez-vous?))). Et voici la peine de la civilisation sous forme de « Internet » n'a pas encore atteint le Népal à une telle échelle ...

Katmandou. ville vivante

vous pouvez acheter quoi que ce soit dans les rues de Katmandou. Presque aussi Privoz) la voie au Népal très confortable se sentent végétariens. La viande, j'ai mangé deux fois - au début de la piste et à la fin, les deux fois à Katmandou, et je ne vais pas dire qui était très heureux à ce sujet. Mais comme nous étions heureux soudain surgi des saucisses, à la fin de la piste!

Katmandou. ville vivante

patio typique Katmandou. Tout le monde dans la rue qui ne peut pas - marcher sur le balcon / fenêtre

Katmandou. ville vivante

Et la même transition entre une cour typique - une fente étroite de la lumière à l'extrémité du tunnel

Katmandou. ville vivante

Katmandou laissant la marque de campagne sur mon âme. En dépit de tous les défauts visibles - la poussière, le bruit, la saleté - J'ai vraiment aimé cette ville. Avec toute son animation se sentir détendu en elle. Dans ce cas, il a fallu peu de temps pour se sentir à l'aise. Ici, je voudrais revenir encore et encore ..

Qui était à Katmandou, vous avez des sentiments semblables?

Katmandou. ville vivante